Wonder Boy : un classique revu avec brio

Wonder Boy : The Dragons' Trap
Crédits : Lizardcube

Si les remakes sont à la mode, Wonder Boy: The Dragon’s Trap choisi de garder sa maniabilité des années 80 au pixel près. Vraie ou fausse bonne idée ?

Cette renaissance du classique de la Sega Master System nous vient du studio français Lizardcube, associé à l’éditeur DotEmu. C’est en 1989 qu’est sorti Wonder Boy III: The Dragon’s Trap. Au final il est devenu moins connu que d’autres légendes des jeux de plate-forme, mais il est source de nostalgie pour beaucoup.

La nouvelle version du jeu a commencé comme un projet de fan dont le but était d’extraire et de reproduire le code du jeu. De fil en aiguille, le créateur de Wonder Boy, Ryuichi Nishizawa, a collaboré avec l’équipe pour remettre sa création à la page. Le résultat est un jeu qui a le look d’un jeu moderne 2D, mais se joue comme un jeu de plate-forme brutal des années 80 !

Wonder Boy : The Dragons' Trap
Crédits : Lizardcube

C’est bien beau…

Ce qui frappe d’emblée, c’est que Wonder Boy: The Dragon’s Trap est très beau. La 2D peinte à la main et les animations des personnages et ennemis sont un régal pour les yeux. Les décors ne sont pas en reste, construisant un ensemble aux couleurs vibrantes qui mettent du baume au cœur. Tout cela le fait ressembler à un dessin-animé au charme irrésistible ! Ce charme s’opère aussi au niveau de la bande-son, ré-orchestrée avec brio. Fonctionnalité sympathique, vous pouvez à tout moment basculer en mode « 8-bit » pour retrouver les graphismes et sons du jeu original !

Pour la petite histoire, votre personnage, Wonder Boy ou Wonder Girl au choix, a été maudit par le dragon titulaire. Il ou elle va devoir se frayer un chemin à travers des pyramides, des mondes engloutis, des dojos, et bien plus. La malédiction du personnage lui permet de se transformer en différentes créatures mi-animales. Un petit dragon cracheur de feu, une souris qui grimpe, un puissant lion, j’en passe. Et vous allez avoir bien besoin de tous ces pouvoirs !

Wonder Boy : The Dragons' Trap
Crédits : Lizardcube

… mais c’est bien chaud !

Car la deuxième chose qui frappe, c’est la difficulté d’antan du jeu. Les niveaux ne se succèdent pas gentiment mais sont un labyrinthe tentaculaire reliés par des passages plus ou moins cachés ! Sans parler de la construction des niveaux volontairement facétieuse, avec par exemple une grosse flèche pointant dans la mauvaise direction ! Au niveau du gameplay, le contrôle du personnage est précis, mais les ennemis mettront vos réflexes à l’épreuve. Un mode Facile est mis à disposition, si la difficulté des années 80 est trop pour vous

Difficile de reprocher à Lizardcube de n’avoir rien changé par rapport à la maniabilité du jeu de 1989. En effet, Wonder Boy se veut avant tout comme une capsule temporelle nostalgique, avec une couche de peinture actuelle. Mais quelle belle peinture ! Un jeu à ne pas mettre dans toutes les mains, car la difficulté et navigation labyrinthique old-school de Wonder Boy: The Dragon’s Trap en rebutera certainement beaucoup… Mais en ravira plus d’un.

Wonder Boy: The Dragon’s Trap est sorti le 18 avril sur Switch, PS4 et XboxOne, et est prévu sur Steam en Juin, où vous pouvez déjà l’ajouter dans votre liste de souhaits.

A propos de David 40 Articles
Passionné de jeux vidéo depuis ma plus tendre enfance, j'adore partager mon enthousiasme avec les lecteurs !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.