Ronin : un samouraï en quête de vengeance

Ronin
Crédit : devolverdigital.fr

Ronin est un jeu d’infiltration inspiré de Mark of Ninja et Gunpoint. Le résultat est largement à la hauteur de ces derniers. Un petit bijou pour ceux qui apprécient les ninjas et les passages furtifs en territoire ennemi.

Dans Ronin, vous incarnerez une jeune femme avide de vengeance. Munie de votre katana, vous partirez tuer un à un les membres d’une organisation criminelle. Ronin mélange habilement infiltration et combat au tour par tour. Dans l’action, je me suis parfois senti possédé par Uma Thurman dans Kill Bill.
Photo de famille ronin

Comme une ombre

À la manière d’un samouraï, vous serez en possession d’un katana et d’un grappin. L’utilisation du grappin vous permettra de vous balader furtivement ou d’exécuter un ennemi discrètement. Alors que votre katana lui, viendra à bout de vos ennemis au corps à corps.

Quelques fois, il vous sera impossible de rester caché. C’est à ce moment que le tour par tour s’activera. Vous serez en mesure de voir la direction des balles pour vous faufiler entre elles. Votre katana vous sera indispensable lorsque que vous devrez affronter des samouraïs. Ces derniers étant mieux entraînés et dangereux que les hommes de main, il vous faudra ruser pour en venir a bout !

Ronin fight

Afin d’assurer une certaine difficulté, vous aurez plusieurs objectifs dans vos missions : un principal et deux bonus. Le premier change à chaque mission (tuer le boss, pirater les serveurs informatiques, etc…). Les deux autres objectifs seront d’épargner les civils et de ne pas déclencher l’alarme. Vous pouvez terminer le niveau sans atteindre les deux tâches bonus. Néanmoins, vous n’obtiendrez pas de point de compétence.

Ces fameuses compétences sont des atouts indispensables à votre réussite ! Si vous enchaînez quelques coups, vous pourrez déployer un leurre, lancer votre épée ou même vous téléporter sur un ennemi.

Comptétences RONIN

Un scénario plutôt banal

Ronin n’est pas sans défauts, à l’image du scénario trop peu travaillé à mon goût. Effectivement, nous nous retrouvons sur une trame classique pour un Gunpoint-like que l’on pourrait résumer en 3 mots : katana, mafia et exécutions. Concrètement, peu d’histoire, juste quelques lignes pendant les chargements pour nous garder en haleine. Il semblerait que le réalisateur se soit inspiré du film Kill Bill.

Un jeu digne d’avoir sa place dans votre collection

Ronin est un jeu créé et développé par Tomasz Wacławek, édité par Devolver Digital et sorti il y a presque un an, en mai 2015. Il vous faudra en moyenne six heures pour terminer l’ensemble des quinze missions. Mais ce n’est pas tout, vous aurez l’occasion de le recommencer en NG+ (autrement dit, vous pouvez recommencer le jeu en gardant vos acquis), ce qui vous incitera à retenter l’expérience. Les développeurs ont pensé à tout le monde en proposant des versions pour Mac et Linux. N’hésitez pas à l’acquérir au prix d’un mois d’abonnement sur World Of Warcraft !

J’ai été particulièrement conquis par la bande son qui colle parfaitement a l’ambiance. Je vous recommande chaudement d’écouter ce morceau électro qui m’a marqué lors de la mission « Discothèque » pour éliminer la femme dangereuse.

Et comme une image vaut mieux qu’un long discours, jetez-vous sur cette vidéo qui résume parfaitement le contenu de Ronin.

A propos de Paolo 51 Articles
Jeune trentenaire, vétéran des jeux vidéo, je serai votre rédacteur le plus fidèle !

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Ronin : un samouraï en quête de vengeance - Pixcorner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*