Riot, Blizzard et Twitch unis contre la toxicité - SparnaGames

Riot, Blizzard et Twitch unis contre la toxicité

Fair Play Alliance et toxicité
Crédits : Fair Play Alliance

Riot, Blizzard, Twitch, Epic Games, CCP, Xbox… Plus de 30 compagnies ont annoncé l’initiative Fair Play Alliance afin de lutter plus efficacement contre la toxicité en ligne.

Les jeux en ligne trainent depuis des années leur réputation de nid à trolls tel un boulet. League of Legends, Overwatch et bien d’autres sont les victimes de cette toxicité qui grandit ces dernières années. Annoncée à l’occasion de la Game Developers Conference de San Francisco, la Fair Play Alliance va réunir plus d’une trentaine de compagnies video-ludiques pour tenter de lutter ensemble contre ces dérives.

Lors d’une interview accordée à Kotaku, Kimberly Voll, la conceptrice technique en chef de Riot, a affirmée que cette union avait pour but de mieux comprendre les causes de ces comportements, ainsi que d’établir des standards dans l’industrie du jeu vidéo en réaction à ces problèmes :

Ces défis [concernant la toxicité] sont très intimidants. La culture en ligne évolue très rapidement ! En tant qu’industrie et communauté, nous essayons de trouver la meilleure manière de procéder. Être une compagnie seule et avoir à s’avancer en disant ‘nous allons être ceux qui allons prendre telle décision’ est assez effrayant. [La Fair Play Alliance] est une opportunité pour nous tous de dire ‘et si nous avancions ensemble en tant qu’industrie unie ?’

Fair Play Alliance et toxicité
Crédits : Riot Games

Un projet encore en travaux

Cette coalition n’offre pas de plan spécifique pour l’instant. En effet, la première rencontre entre les acteurs de l’industrie était organisée à ce GCD. Ils y ont partagé leur recherche, les problèmes auxquels ils ont été confrontés et les erreurs qu’ils ont commises.

Kimberly Voll a confié que les participants sont conscient des difficultés d’une telle initiative, au delà des considérations techniques. En effet bien qu’un « respect mutuel » soit un but souhaitable, ils doivent également prendre en considération le contexte des interactions et les différences de culture. Un échange de trash-talk entre amis est très différent du même échange entre inconnus. Et parfois, il ne l’est pas !

La Fair Play Alliance espère couvrir tous les angles du problème grâce à la diversité de ses participants. On ne peut que louer une telle initiative, encore faut-il que ce ne soit pas qu’un effet d’annonce. Mais avec de plus en plus de joueurs désabusés par la toxicité en ligne, certains choisissant même d’arrêter tout court les jeux multijoueurs, l’industrie du jeu vidéo a tout intérêt à avancer main dans la main sur ce front.

A propos de David 39 Articles
Passionné de jeux vidéo depuis ma plus tendre enfance, j'adore partager mon enthousiasme avec les lecteurs !