Punch Club vous propulse dans le quotidien d’un boxeur

Punch Club
Crédits : Steam

Punch Club est LE jeu des amateurs de boxe à la Rocky Balboa. Dans la peau d’un jeune boxeur des années 80, menez votre vie comme un Sims et préparez-vous à cogner de la carcasse. L’action brûlante de Punch Club vous percutera en pleine face.

L’histoire de Punch Club commence à Saint-Pétersbourg, en Russie

VHS-cassette
Crédits : Wikipédia

Ce jeu est produit par Lazy Bear Games, un studio indépendant russe fondé par deux amis en 2010. Ces deux trentenaires sont de vrais enfants des 80’s. Bercés par l’ère des consoles NES et Sega, ils passaient leurs après-midi à visionner sur VHS les films d’action où S. Stallone, A. Schwarzenegger et J.C. Van Damme tenaient le haut de l’affiche. Leurs influences pour Punch club ne sont pas à chercher plus loin ! D’ailleurs, en vrais nostalgiques de cette époque bénie, ils ont hésité à nommer ce jeu « VHS Story ».

Punch Club mélange jeu de rôle et Sims

Punch Club daddy killed
Crédits : Steam

Dans Punch Club, vous incarnez un jeune homme dont le père, ancien grand boxeur, se fait assassiner par un malfrat dans une ruelle.

L’histoire commence 20 ans plus tard. Vous aller devoir entretenir votre corps athlétique tout en menant une vie « normale ». De multiple barres représentent vos besoins (comme la faim, l’humeur, ou la fatigue), un peu comme dans les Sims. Ces dernières seront à gérer au mieux afin de maintenir votre forme. Nous sommes toujours sous l’influence d’acteurs célèbres pour leurs gros bras, donc attendez-vous à cogner du vilain. C’est à ce moment que l’arbre de talents du boxeur apparaît. Le style de combat que vous souhaitez adopter, les statistiques de vos matchs et le palmarès de vos victoires réveilleront le coach qui sommeille en vous !

3 mois de jeu plus tard…

Punch_Club_ring
Crédits : Steam

Je parle là de mois In Game soit 90 jours… car le temps du jeu se calcule ainsi. Mes premiers soucis sont arrivés rapidement lors des entraînements : la fatigue, l’humeur et surtout la FAIM ! Je vais donc faire un tour dans  mon épicerie favorite « chez Apu », mais rien n’est gratuit. Je pars travailler afin de subvenir à mes besoins, en tant que livreur de pizza ou encore ouvrier dans le bâtiment. Bien entendu, ce n’est pas le seul moyen de gagner ma vie.

J’ai aussi affronté d’autres boxeurs pour gagner des compétences, ainsi qu’un peu d’argent. Le scénario pourrait vous paraître monotone, mais que nenni comme dirait ma grand-mère !

Le jeu ne se résumera pas au classique « métro, boulot, dodo ». Le scénario est bien ficelé, il m’a tenu en haleine grâce une série de petits objectifs à remplir. L’intrigue est parsemée de péripéties aléatoires, tel qu’un braquage chez votre épicier préféré ou un loubard qui voudrait vous la faire à la Renaud dans « Laisse béton ». Voici un petit tweet teasing de ce que vous réserve l’aventure :

Punch Club est truffé de petits easter eggs comme cet alligator ninja faisant référence aux Tortues Ninja. Bref, ce titre ne vous laissera pas le temps de vous ennuyer jusqu’à ce que vous retrouviez l’assassin de votre père !

Punch Club est sorti le 8 janvier 2016 sur Steam.
Si vous préférez les iPhones et iPad, il existe aussi sur iOS depuis le 14 janvier sur l’apple store.

Si cet article vous a plu et que vous rêvez d’essayer ce jeu, participez aux acquisitions de votre médiathèque préférée en laissant des commentaires. Si la demande est importante, nous l’achèterons pour vous (et pour moi aussi :D) !

A propos de Paolo 51 Articles
Jeune trentenaire, vétéran des jeux vidéo, je serai votre rédacteur le plus fidèle !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*