Invisible, inc., le dernier trésor de Kei Entertainment

Invisible inc.
Crédits : www.kleientertainment.com

Enchaînant les petits bijoux vidéoludiques, Klei Entertainment nous propose sa dernière pépite. « Invisible inc. » ne restera pas invisible aux yeux de tous…

Je vais vous parler aujourd’hui d’un jeu (bizarrement ?) créé par un éditeur qui me plaît énormément, j’ai nommé Klei Entertainment. Après leurs petits bijoux Shank 2 et Mark of Ninja, nous voilà partis sur un jeu d’infiltration tactique au tour par tour.

Crédits : www.kleientertainment.com
Crédits : www.kleientertainment.com

Suite à l’attaque de votre agence, un agent réussi à sauver votre Intelligence Artificiel « Incognita », fort utile pour hacker les différents systèmes de protection. Hélas, il ne lui reste que 72 heures d’autonomie !

Vous partez donc en mission dans différentes agences ennemies. Une fois infiltré, à vous de pirater les serveurs, de subtiliser des données confidentielles grâce aux compétences d’Incognita, ou encore de délivrer vos partenaires capturés.

Incognita - Invisible inc.
Incognita

La campagne dure 72 heures. A la fin de chaque mission, vous pourrez choisir votre prochaine destination, ce qui vous permet de gérer à votre guise vos missions prioritaires. Un point important, c’est la possibilité de personnaliser la difficulté de la campagne : en effet, vous pourrez vous faciliter la tâche en réduisant la difficulté (et encore, ce n’est pas trop facile non plus) ou au contraire, la rendre la plus réaliste possible et gagner à la sueur de votre front des missions endiablées qui mettront à rude épreuve vos méninges !

Pour arriver à bout de la campagne, il ne vous faudra pas uniquement terminer la missions principale, mais également mener à bien des objectifs secondaires. Par exemple, pensez notamment à vider un maximum de coffres : ils vous offriront de nombreux avantages qui se montreront déterminants pour la réussite de vos futures missions.

Nika
Nika dans Invisible Inc.

Autre point intéressant, ce jeu offre la possibilité d’augmenter les caractéristiques propres à chacun de vos agents, afin de vous créer une équipe optimale ! Hacking, vitesse, force, anarchie, à vous d’assigner votre budget en fonction des compétences que vous souhaitez que les membres de votre équipe acquièrent.

Incognita, votre meilleure amie dans ce jeu, vous servira non seulement à déverrouiller les coffres, mais aussi à prendre le contrôle temporairement des robots-gardes prêts à tout pour vous faire échouer dans vos missions, désactiver les caméras de vidéo-surveillance ou même distraire ingénieusement les gardes de leur patrouille.. Et bien d’autres réjouissances encore !

Enfin, pour pimenter le tout, une jauge d’alerte jouera avec vos nerfs tout le long de votre partie. Chaque tour, le niveau d’alerte augmente en fonction de votre capacité à être « invisible » aux yeux des gardes. Vous entrez sans toquer dans une pièce protégée ? Et vous voilà à devoir vous échapper avec un fardeau supplémentaire (pare-feu supplémentaire, garde plus résistant..) : bienvenue à toi « Security Guard » !

Arrivé d'un nouveau garde imminent
Arrivé d’un nouveau garde imminent

La petite cinématique du départ vous immerge dans le jeu telle une bande annonce du dernier James Bond ! Les graphismes en cel shading, dans un esprit « cyberpunk« , sont superbement réalisés. Les plus anciens reconnaîtront des airs de Fallout tactics dans le gameplay, où le travail d’équipe et la discrétion étaient aussi de mise. De plus, la gestion de votre équipe sera vraiment déterminante dans la réussite de vos objectifs. On notera aussi que les maps sont créées aléatoirement, rendant toujours aussi plaisant de recommencer la campagne avec à chaque fois un zeste de difficulté supplémentaire.

N’hésitez pas à me faire part de vos avis, en attendant, je vous offre la bande annonce en prime, c’est cadeau !

A propos de Paolo 51 Articles
Jeune trentenaire, vétéran des jeux vidéo, je serai votre rédacteur le plus fidèle !

3 commentaires sur Invisible, inc., le dernier trésor de Kei Entertainment

  1. Si tu n’as pas peur des vieux jeux, essaye les Fallouts, du premier au dernier.

Les commentaires sont fermés.